Couple : le désir sexuel fanerait plus vite chez les hommes que chez les femmes

Non, les hommes ne pensent pas qu’à ça, et non, ils n’ont pas toujours envie de faire l’amour. Et cette étude vient nous le rappeler.

Les clichés ont la vie dure en matière de sexe. Le désir sexuel des femmes serait complexe et dépendrait d’un tas de facteurs (souvent psychologiques, de la charge mentale à l’humeur du jour…) tandis que celui des hommes serait simple comme bonjour (tiens, une érection). Or, ça n’a jamais été aussi évident : chez les hommes aussi, ça passe par la tête (et chez les femmes, c’est parfois bien plus mécanique que ça n’en a l’air). Tout ça pour dire : une étude réalisée par l’Université du Kentucky, qui s’est penchée sur 64 études concernant le désir sexuel (depuis les années 1950), nous apprend que le désir des hommes flancherait plus vite que celui des femmes (lorsqu’ils sont en couple). Mais pourquoi ? Parce que les hommes auraient des attentes élevées en matière de sexe. La routine amoureuse aurait un impact négatif sur eux : ils perdraient confiance, se sentiraient moins « bons ». Comme quoi, la baisse de désir sexuel n’est pas toujours là où on l’attend. On n’est pas en train de dire que c’est une bonne nouvelle, seulement que ça fait du bien de tordre le cou aux idées reçues : le cerveau demeure le premier organe sexuel pour tout le monde.

A lire aussi

Alerte ! Mal se tenir à table, ça fait fuir !

À l’aube d’un premier rencard, vous vous posez un milliard de questions concernant votre tenue,...

Si vous ne rencontrez pas l’amour sur Once, prenez l’avion

C’est le chiffre de la rentrée : vous avez une chance sur 50 de rencontrer...