Il repousse sans cesse le RDV ? Vous êtes victime de serendipidating

Après le ghosting, le breadcrumbing ou encore le haunting, place au serendipidating. Ce nouveau terme reflète un comportement amoureux 2.0 très répandu : quand votre prétendant repousse sans arrêt votre premier rencard. Mais pourquoi agit-il ainsi ?

Votre target avait pourtant fait preuve d’engagement et de précision : ça te dit que l’on prenne un verre mardi à 19h ? Vous aviez dit oui, évidemment. Le lundi venu, votre target a annulé (sa grand-mère venait de mourir). Mais, sympa comme tout, votre target vous a proposé un verre le mardi suivant. Et ainsi de suite, car manque de pot, sa grand-mère est morte sept fois cette année. Votre target pratique ce que l’on appelle le serendipidating, c’est-à-dire qu’elle reporte votre premier rencard indéfiniment… Mais pourquoi tant d’évitement ?

Pour… trouver mieux

Derrière la notion de serendipidating se cache une triste réalité du monde 2.0 : si votre target joue à annuler régulièrement votre premier rendez-vous, c’est parce qu’elle continue de chercher activement l’amour (petit, ou grand, ou sexuel) en ligne. Ce qu’elle pense ? Qu’elle trouvera peut-être mieux… Faut dire qu’Internet regorge de possibilités. Elle vous garde sur le coude en attendant de tomber sur la bonne pioche. Si dans deux semaines, aucune proposition ne la transcende, alors elle vous proposera un rencard. Ah non, pardon, un profil alléchant vient d’apparaître.

Il y a quelqu’un d’autre

Autre option : votre target a (cette fois) trouvé mieux. Seulement, rien n’est sûr, il lui faut le temps d’évaluer si oui ou non, elle se dirige dans la bonne direction. En attendant de se faire un avis, elle ne vous rejette pas. Si son histoire ne fonctionne pas avec cette autre personne, elle sera bien contente de pouvoir vous contacter. En d’autres mots, elle vous fait poireauter au cas où. Elle avance pas à pas dans son début de relation et prend soin de vous relancer de temps en temps afin que vous ne bougiez pas (c’est vraiment vilain comme façon de faire).

Et si c’était… le stress ?

Allez, on tente encore une autre option. Et si votre target appréhendait tout simplement le premier rendez-vous ? Pas simple de franchir le cap du réel. On craint de décevoir (quand on ne craint pas d’être déçu). Et puis, il est parfois plus confortable d’idéaliser l’autre, de se projeter positivement dans un début de relation, que de faire face à la réalité. Tant que la relation est question de SMS, de drague, de découvertes virtuelles, on se sent bien. Pourquoi tout gâcher avec un rencard ? Mettez en confiance votre target, prouvez-lui que votre entente est bonne, aussi bonne que la pizza que vous irez bientôt partager. Si elle ne réagit pas et continue d’annuler, contentez-vous de fuir. L’avenir s’annonce aussi compliqué que le présent.

A lire aussi

Le pourquoi de mes échecs amoureux

Explications et conseils pour repartir du bon pied

Eviter les blancs au premier rencard

Notre antisèche contre les moments gênants