Pour rencontrer l’amour, faites des plans !

« Si vous ne savez pas ce que vous voulez, vous aurez n’importe quoi », introduit Bénédicte Ann, coach amoureux et auteure de Le prochain, c’est le bon ! (éd. Leduc.s). C’est évident : quand on ne sait pas où l’on va… on va nulle part. D’où l’importance de se mettre au clair quand on cherche l’amour. L’idée ? Faire le point sur sa situation (je suis ici) et sa destination (je veux aller là-bas). Sans ça, on s’égare. Pour que notre plan soit le plus utile possible, reste à l’écrire. Vous êtes prêt ? Prêt à vous poser les bonnes questions et brancher votre GPS ? Prêt à éviter les culs-de-sac et autres voies sans issues ? Sortez une feuille, un crayon, posez-vous dans un endroit calme et suivez le guide !

Étape 1 : où en suis-je ?

Commencez par questionner le présent. Quelle est votre situation amoureuse ? Sortez-vous d’une relation ? Etes-vous célibataire depuis plusieurs mois, années ? Etes-vous secrètement in love de quelqu’un ? « Nous ne sommes pas toujours disponibles à la rencontre. Consciemment, on peut avoir envie de rencontrer quelqu’un, tandis qu’inconsciemment, certains blocages nous retiennent », explique Bénédicte Ann. Il est donc indispensable de s’interroger sur sa situation actuelle. C’est tout bête mais ça nous apprend un tas de choses. Peut-être que finalement, on n’a pas fait le deuil de notre histoire passée (ou de nos histoires) et qu’il faudrait démarrer par ça. Peut-être aussi qu’on n’y croit pas, parce que notre entourage éponge de gros chagrins d’amour. Par loyauté, on reste à sa place.

Étape 2 : j’en parle autour de moi

Et si à l’instar d’un fumeur qui décide d’arrêter de fumer et avertit ses proches pour « tenir sa bonne résolution », on prévenait nos amis de notre projet amoureux ? On leur dit tout simplement que cette fois, c’est bon, on se lance, on est déterminé. Qu’on travaille là-dessus, sur nous, nos envies, nos attentes. Ainsi, on ancre notre démarche : « S’affirmer exige de la “présence à soi”, “ici et maintenant”, pour créer votre avenir », insiste l’experte. On n’est pas obligé de crier sur tous les toits qu’on a prévu de rencontrer notre âme sœur et qu’on bosse sérieusement sur le dossier. On choisit simplement de se confier à nos amis les plus proches. Un engagement que l’on peut comparer à une mise en route, aux clés que l’on met dans le contact.

Étape 3 : j’identifie mes attentes et valeurs

Une des étapes les plus importantes de notre parcours. Désormais, on questionne nos valeurs. Qu’attend-on de cette histoire ? Qu’est-ce qui est essentiel à nos yeux ? Pour le savoir, vous pouvez regarder vos relations passées, ce que vous avez aimé vivre, moins aimé vivre. Ce qui vous a épanoui et ce qui vous a manqué. Ecrivez des mots clés en rapport avec vos besoins intimes : fidélité, tendresse, fun, rires, indépendance, enfant… Cependant, ne pas tout mélanger : « Enumérer uniquement des attributs physiques concernant la personne que l’on cherche ne mène nulle part », précise l’experte, qui ajoute que l’on peut tout à fait dresser un portrait-robot, qu’il peut même être précis mais que cela augmentera les difficultés. On a raison d’avoir des critères, mais certains sont négociables. Ils ne doivent pas nous empêcher de faire des rencontres, de nous ouvrir. Encore un fois, il s’agit simplement de savoir ce qui est très important pour nous, important, moins important, peu important.

Étape 4 : je me lance

Maintenant qu’on est au clair, que l’on projette la relation qui nous ressemble, go ! Mais vers où avancer ? Tourner le volant ? D’abord, on relève la tête et on regarde bien droit devant soi, au risque d’avaler un tronc. Personne ne peut conduire (et donc séduire) en matant ses chaussures. Un peu de confiance ! Ensuite, on choisit « nos lieux ». Ai-je envie de m’inscrire sur Once pour trouver quelqu’un (et avant de matcher, je veille à ce que le profil me corresponde) ? Puis-je organiser quelques soirées avec les amis de mes amis ? Me rendre à l’escalade, au golf, à la natation ? Je peux tout faire en même temps ou me concentrer sur une idée à la fois. C’est selon moi. Il faut que je me sente bien. Et ça filera tout droit sur l’autoroute du grand amour…

A lire aussi

Pourquoi rencontrer l’amour en ligne est aussi magique qu’IRL

La psychanalyste Evelyne Dillenseger vous explique pourquoi

Et si avant de séduire, je commençais par me séduire ?

Avant de partir à la chasse et de tomber in love, il est essentiel de...