Les sextos, c’est bien, mais il ne faut pas en abuser

Les SMS cochons, c’est tentant et excitant, mais c’est comme toutes les bonnes choses : il ne faut pas en abuser.

Vous appréciez (et pratiquez) le sexting ? C’est plutôt une bonne chose, selon une équipe de chercheurs de Pace University et de Purdue University Fort Wayne, qui s’est penchée sur les effets de textos au sein des relations amoureuses. Les experts ont pu observer que les couples qui échangeaient des messages sexuellement bouillants et des photos érotiques étaient plus épanouis sous la couette que les autres. Seulement, il ne faudrait pas trop pousser en matière de sextos : les personnes qui vont jusqu’à s’envoyer des messages cochons plusieurs fois par semaine, voire par jour, sont plus enclins aux disputes, à l’infidélité sur les réseaux sociaux et au visionnage pornographique. Mais qui de la poule ou de l’œuf ? On veut dire : et si les personnes qui aimaient envoyer des sextos sans relâche présentaient déjà un caractère plus coquinou (comme dirait mamie) ? A moins que – d’accord – les sextos soient à l’origine de certaines tensions : ton qui déplait, mots qui vont trop loin, manque de communication dans la vie réelle…. Alors oui aux sextos, mais raisonnablement. Si aujourd’hui le virtuel fait partie des relations amoureuses - d’autant plus lors des prémices - il ne doit pas occuper une place démesurée.

A lire aussi

Couple : trop de disputes, c’est mauvais pour la santé

On n’a jamais été aussi branché « Healthy » qu’aujourd’hui. Pour être en forme, on...

1 français sur 3 s’est déjà connecté à une appli de dating

Un chiffre surprenant, reflet d’une époque connectée