Premier rencard, check ! Comment assurer le deuxième ?

Le premier rendez-vous s’est (terriblement) bien passé et le deuxième est pour demain. Plutôt chouette… et stressant. Et si tout se jouait maintenant ? Conseils pour réussir le deuxième rendez-vous dans l’espoir d’un troisième, quatrième, cinquième…

Nouveau lieu, nouvelles ambiances

Pour le deuxième rendez-vous, on change de quartier, de bar et de table. D’abord parce que les nouveaux décors créent de nouveaux souvenirs, ensuite parce que ça permet d’ouvrir de nouveaux sujets de conversations. On a toujours peur des blancs la deuxième fois (parce que la première fois, on a déjà épluché le boulot, les études, les potes et les vacances). Là, on pourra causer du serveur (bien plus petit que le précédent), du prix des consommations (bien plus élevées que dans l’autre bar) et de la rue (bien plus glauque qu’un Noctilien). On pourra même en rire en se disant que pour le troisième, on ne se privera pas d’innover ou de retourner sur nos premiers pas (tu l’as vu, le placement de rendez-vous).

Rebondir sur le premier

Séduire, c’est montrer son intérêt. Au deuxième rendez-vous, on rebondit donc sur le premier, preuve qu’on a écouté. Notre prétendant avait prévu des vacances en Roumanie ? On se montre curieuse et on l’interroge sur son voyage. C’est toujours mieux que d’avoir à lui redemander son prénom. Et puis, faire des ponts entre le premier et le deuxième rendez-vous, c’est développer le terreau de notre complicité. On commencerait presque à devenir très proches : on n’en est plus à se demander ce qu’on fait dans la vie et si ça va, mais comment s’est déroulée la réunion de lundi. Donc on n’hésite pas à revenir sur nos discussions précédentes (et à tendre l’oreille pour les prochaines fois).

Créer une intimité

S’il y a deuxième rencard, c’est qu’a priori on se plait (sauf si on est là pour vérifier : attends, je n’avais pas bien vu, je n’aime pas trop tes oreilles et ton humour, j’y vais). On en profite alors pour créer une bulle d’intimité. Notre corps se rapproche légèrement du sien, notre rire s’exprime un peu plus fort, nos regards se croisent un peu plus souvent… Le deuxième rendez-vous est un pas supplémentaire pendant lequel signifier son envie n’est pas de trop. Et avant même que le premier baiser surgisse (ou non), on programme la suite. La suite, ce n’est pas le mariage et le bon moment pour tomber enceinte, mais le troisième (voire quatrième) rencard. Genre : tu as vu que la Reine des Neiges 2 sortait bientôt ?

A lire aussi

Confiance en soi : 4 tips pour la booster (et rencontrer l’amour)

On ne voudrait pas enfoncer de portes ouvertes, mais une petite quand même : lorsque...

Eviter les blancs au premier rencard

Notre antisèche contre les moments gênants