7 mensonges pas bien méchants qu’on fait tous online

Sur les applis de dating, l’écran nous permet de filtrer quelques détails. Ils sont parfois si petits, répandus et compréhensibles, qu’ils en deviennent presque mignons. Exemples des négociations les plus fréquentes avec la réalité.

Le prénom

Jean-Paul, 20 ans, préfère dire qu’il s’appelle JP. Il ne ment pas, mais prend un raccourci. Angéline ne veut pas renvoyer une image de col Claudine, alors elle dit qu’elle s’appelle « Angie ». C’est plus rock. Quant à Robert, il opte pour Romain. La vérité, on s’en fiche, quand elle ne tient qu’à une syllabe.

Non-fumeur

On aime dire qu’on ne fume qu’en soirée. La clope mondaine, ça passe mieux que la clope du pompier. Sait-on jamais que notre prétendant milite pour l’interdiction de la cigarette en terrasse. Si, ma foi, il annonce adorer les Marlboro Rouge, on respire soudainement.

L’âge

Parce qu’on vient d’avoir trente ans, on préfère dire qu’on flirte encore avec les 29 (surtout les filles). Quand on approche des trente, on aime dire qu’on les a déjà (surtout les hommes). On ne fait que se planter d’une année, ou deux, ou quatre, dans le sens qui nous convient. Après tout, quand on s’apprête à aimer, on ne compte plus très bien.

Le job

Parce qu’il est trop compliqué à expliquer ou qu’il pourrait mal sonner, on reste vague. On est « chef de projet », plus grand fourre-tout du monde, qui évite de s’étendre (je me débrouille pour vendre des cups menstruelles en display). On raconte aussi qu’on fait des tableaux Excel, c’est plus facile et plus fun que d’avouer qu’on est expert-comptable.

La ville

On habite à Lyon, à Marseille, et beaucoup à Paris. On habite à Lille, à Bordeaux et souvent à Rennes. C’est beaucoup mieux que de donner le véritable nom de notre bled, perdu à des kilomètres de la métropole, qui exige que l’on prenne sept navettes, trois bus, et deux TGV pour rejoindre la capitale de la région.

Les goûts musicaux

Plutôt crever que d’avouer que l’on adore Michel Sardou ou Polnareff. A la question « tu écoutes quoi ? », on répond « un peu de tout ». Nos vrais goûts musicaux, l’autre les découvrira dans quelques semaines, sur l’autoroute des vacances ou au réveil un dimanche matin.

Le sport

Bien sûr qu’on fait du sport. On n’est pas allergique. On a toujours pratiqué, beaucoup testé. On choisit d’afficher cette info sur notre profil, ça passe mieux que de dire que « de temps en temps on marche » et qu’on a essayé de se mettre au Top Body Challenge (4 jours et demi, salut).

A lire aussi

10 fautes d’orthographes qui cassent tout en plein chat

Les fautes d’orthographes sont plus rédhibitoires que les photos de profils.

On vous explique pourquoi un seul match par jour

Préférez la qualité à la quantité